Que Recherchez-Vous ?

Chargement...

Vidéo MOTIVATION par Kerim Y.

mardi 29 juillet 2014

26 remèdes pour traiter une intoxication alimentaire

Nausées, vomissements, diarrhées et douleurs dans l'estomac et le bas-ventre sont autant de symptômes d'une intoxication alimentaire. Cette gastro-entérite est due à l'ingestion de nourriture ou de boissons souillées par des micro-organismes, notamment des bactéries et les toxines qu'elles produisent. Je vous présente quelques précieux conseils pour vous aider à surmonter une intoxication alimentaire (et comment l'éviter).




Intoxication alimentaire : ce qui ne va pas ?

Vous avez ingéré un aliment responsable d'une intoxication alimentaire. Les symptômes peuvent apparaître dans le temps de la digestion, c'est à dire très vite après le repas, ou plus long, jusqu'à 18 heures environ après l'ingestion de l'aliment. Vous vous sentez mal, vous avez des frissons et des douleurs dans le ventre (mais pas de fièvre). Vous n'avez qu'une envie : aller dormir. Les aliments en cause sont variables : un morceau de poulet grillé au barbecue légèrement rosé, hamburger tiède acheté dans un stand, sandwich œuf mayonnaise pris chez le traiteur, coquillage, légumes plein d'eau (l'eau est un nid à bactéries)...

Réhydratez votre organisme
  • La diarrhée et les vomissement déshydratent l'organisme. Les enfants, personnes âgées et/ ou fragiles sont plus exposés. Buvez beaucoup d'eau. Si vous craignez de vomir ce que vous ingérez, buvez par petite gorgées.
  • Compensez la perte de sucres et de sels minéraux due à la diarrhée par cette boisson surtout si vous êtes incapable de manger : mélangez 2 oranges pressées, une demi-cuillerée à café de sel et deux cuillerées à café de miel, puis diluez dans de l'eau pour obtenir 500 ml de liquide. Essayez de boire un verre toutes les demi-heures, par petites gorgées, jusqu'à la disparition des symptômes.
  • Vous pouvez acheter des sachets de réhydratation, vendu sans ordonnance en pharmacie.
  • Faites-vous des boissons chaudes (vous les supporterez peut-être mieux que les boisson froides.
  • Buvez des tisanes à la camomille, au thym, au gingembre, à la menthe ou au fenouil. Ces herbes aux vertus apaisantes et légèrement antiseptique limitent les crampes d'estomac.
Soins externes
  • Prenez un bain chaud aux huiles essentielles. Ajoutez trois gouttes d'essence de géranium, trois gouttes d'essence de gingembre et deux gouttes d'essence de menthe à l'eau de votre bain. Restez dedans une vingtaine de minutes en ajoutant de l'eau chaude de temps en temps pour garder l'eau chaude.
  • Massez-vous le ventre avec des huiles apaisante (ou demandez à un proche de le faire). Mélangez trois gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé à deux d'huile essentielle de menthe, de géranium, de bois de santal ; ajoutez 5 cuillerées à soupe d'une huile de base neutre, comme l'huile d'amande douce. Versez ce mélange dans un verre et faites-le chauffer au bain-marie pour le porter à environ 37 °C. Massez-vous l'abdomen avec cette huile, en faisant des cercles dans le sens d'une aiguille d'une montre d'un geste doux et ferme aussi longtemps que cela vous soulage...
Trouvez les points de digitopuncture
  • Le point d'acupression qui soulage la diarrhée se trouve sur la jambe, à huit doigts du bas de la rotule et à un doigt du tibia vers l'extérieur du corps. Faites une pression (pas trop forte) du pouce sur ce point pendant environ 2 minutes sur chaque jambe.
  • Le point des nausées et vomissement se trouve sur les avant-bras, entre les tendons, à deux pouces au-dessus du pli interne du poignet. C'est aussi cette région que stimulent les bracelets d'acupression utilisés contre le mal des transports.
Les miracles du gingembre
  • Le gingembre est souverain contre les nausées et les vomissements. Mâchez un morceau de racine de gingembre frais (piquant !) ou de gingembre cristallisé. Vous pouvez aussi boire une tisane au gingembre, vendue en sachet , ou prendre des gélules à raison de 100 à 200 mg par jour, à absorber pendant les repas.
Un pansement pour les intestins
  • Préparez un mélange pour panser les parois intestinales : diluez une cuillerée à soupe de marante (arrow-root) dans un peu d'eau de façon à obtenir une pâte souple, puis ajoutez 500 ml d'eau bouillante en remuant à mesure que le mélange s'épaissit. Aromatisez avec du miel et/ ou du jus de citron. Buvez à intervalles réguliers au cours de la journée pour reconstituer les parois des intestins.
Retour à la normale
  • Dès que vous vous sentez mieux, absorbez un aliment qui panse les parois intestinales sans les irriter comme le riz blanc bouilli qui est idéal, y compris l'eau de cuisson du riz, facile à digérer. Le jus de carotte est également recommandé.
  • Si vous supportez le riz, essayez d'autres aliments sans saveur comme le bouillon clair de poulet, un yaourt sans matière grasse, du pain grillé sans beurre et de la compote de pommes (sans additifs).
  • Pendant les jours qui suivent, mangez des yaourts et laits fermentés pour reconstituer la flore intestinale.
Mieux vaut prévenir que guérir
  • La propreté reste le maître mot pour prévenir les intoxications alimentaires à la maison. Ayez une hygiène personnelle rigoureuse et veillez à choisir, conserver et manipuler les aliments avec soin.
  • Lavez-vous bien les mains au savon à chaque fois que vous sortez des toilettes, que vous vous apprêtez à cuisiner ou à manger. Soyez attentif en manipulant les volailles crues ; lavez-vous les mains avant de toucher tout autre aliment, surtout ceux qui seront consommés crus. Veillez à la propreté de vos ongles, l'idéal étant de les couper régulièrement pour les garder courts. Attachez vos cheveux quand vous cuisinez.
  • Nettoyez les plans de travail  de votre cuisine, le réfrigérateur, le congélateur et les planches à découper. Pensez aussi à laver votre ouvre-boîte après usage (cela va de soi).
  • Réservez une planche à découper à la viande et à la volaille.
  • Tenez les animaux domestiques à l'écart des aliments et des plans de travail de la cuisine.
  • Désinfectez vos éponges et brosses au moins deux fois par semaine en les plongeant dans de l'eau additionnée d'eau de javel. Changez vos torchons tous les jours.
  • Faites décongeler vos aliments au réfrigérateur et non sur un plan de travail. Ne recongelez jamais un produit décongelé. Si vous faites décongeler de la viande (ou de la volaille) au four à micro-ondes, cuisinez-la dans la foulée.
  • Ne consommez de la viande crue que si vous êtes sûr de sa fraîcheur et du mode de conservation. Mangez-la le jour de l'achat.
  • Conservez les aliments crus dans un récipient fermé, en bas du frigo. N'entreposez pas de viandes cuites et crues côte à côte.
  • Conservez toutes les denrées périssables à 5 °C maximum.
  • Rincez bien les fruits et les légumes avant de les consommer.
  • Jetez les aliments dont la date limite de conservation est dépassée, qui dégagent une odeur suspecte ou qui présente des traces de moisissures. Soyez surtout attentif avec le poulet et le poisson. Jetez les boîtes de conserve cabossées ou celles dont le couvercle semble bombé.
Le saviez-vous ?

Les œufs fêlés peuvent contenir des salmonelles, une bactérie à l'origine d'intoxication  alimentaires potentiellement graves. Ne les utilisez pas et jetez-les immédiatement sans vous poser de questions.

Les symptômes désagréables de l'intoxication alimentaire (vomissements, diarrhées ou vertiges) doivent disparaître au bout de 1 ou 2 jours. Chez les bébés ou les personnes âgées, une intoxication alimentaire peut avoir des conséquences graves et il faut consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes. Si non, aucun traitement médical n'est nécessaire, sauf si vous vomissez tous les liquides que vous tentez d'absorber pendant plus de 12 heures, si la diarrhée persiste plus de 3 ou 4 jours, si vous remarquez du sang dans vos selles ou encore si vous éprouvez des difficultés  à avaler ou à respirer.

Sans Cellulite