Que Recherchez-Vous ?

Chargement...

Vidéo MOTIVATION par Kerim Y.

mardi 10 décembre 2013

La fièvre : 13 bons remèdes pour faire baisser la température

Si la fièvre est importante, prenez un médicament pour la faire baisser (paracétamol ou ibuprofène, par exemple). Mais si elle est inférieur à 38,5 °C, pourquoi ne pas laisser le processus suivre son cours ? Si votre température monte, c'est pour une bonne raison. La fièvre est le signe que vos défense immunitaires luttent contre les microbes responsables d'une infection. Si vous vous sentez mal et que vous voulez agir, vous pouvez vous rafraîchir grâce aux différents moyens qui vous seront proposés en dessous.



La fièvre : ce qui ne va pas ?

La fièvre est définie pas une température supérieure à 37,5 °C. En général, elle signale que l'organisme est en train de combattre une infection. En luttant contre les microbes, les globules blancs produisent des protéines qui ont pour effet d'élever la température de l'organisme pour en faire un milieu hostile aux virus et bactéries.

Rafraîchissez-vous
  1. Prenez un bain d'eau tiède (si vous êtes fiévreux, elle vous paraîtra bien fraîche). Mais ne vous plongez pas dans de l'eau froide pour faire tomber plus vite la température. Vous provoqueriez un effet inverse : en réaction au froid, les mécanismes de régulation de la température se mobilisent pour réduire les pertes de chaleur. N'appliquez pas systématiquement ce conseil chez l'enfant fiévreux (s'il ne se sent franchement pas bien, le bain risque de lui apporter plus d'inconfort que de bienfaits).
  2. Faites une toilette rafraîchissante : passez une éponge imbibée d'eau tiède aux endroits les plus chauds du corps, comme les aisselles et le visage, pour les rafraîchir par évaporation.
  3. Appliquez un gant de toilette imbibé d'eau froide sur le front et la nuque.
  4. Vous pouvez également vous envelopper dans un drap humide. Couvrez-vous ensuite d'une couverture ou d'un grand drap de bain, puis allongez-vous pendant une quinzaine de minutes. Dégagez-vous lorsque le drap mouillé commence à se réchauffer. Cette méthode traditionnelle est toutefois déconseillée chez les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les insuffisants cardiaque car elle est un peu brutale.
Transpirez
  1. Préparez une tisane d'achillée millefeuille pour favoriser la dilatation des pores de la peau, ainsi que la transpiration, un processus qui contribue à faire passer la fièvre. Faites infuser une cuillerée à soupe de plante séchée dans une tasse d'eau bouillante pendant 10 minutes environ. Laissez refroidir un peu avant de filtrer. Vous commencez à transpirer après en avoir bu une ou deux tasses.
  2. La fleur de sureau favorise la transpiration. Elle est recommandée si la fièvre est liée à un rhume ou une grippe, car elle agit aussi contre l'excès de mucus. Versez deux cuillerées à café de fleurs de sureau dans une tasse d'eau bouillante et laissez infuser 15 minutes, filtrez. Renouvelez trois fois par jour tant que la fièvre n'est pas tombée.
  3. Buvez une décoction de gingembre, un autre sudatoire. Versez une demi-cuillerée à café de racine de gingembre haché dans une tasse d'eau bouillante. Filtrez et buvez.
Combattre le feu par le feu
  1. Relevez vos plats de poivre de Cayenne, dont l'un des principes actifs est la capsaïcine, l'élément piquant que l'on retrouve dans le piment. Le poivre de Cayenne fait transpirer tout en stimulant la circulation.
Drainez le sang vers les pieds
  1. En drainant le sang vers les pieds, on stimule la circulation du sang, ce qui peut contribuer à soulager la fièvre. Pour cela, préparez un bain de pieds à la moutarde. Remplissez une bassine d'eau additionnée de moutarde à raison de deux cuillerées à café de poudre de moutarde pour 1 litre d'eau.
Hydratez-vous
  1. La fièvre déshydrate. Lorsque vous avez de la température, buvez huit à douze verres d'eau par jour (ou un moins suffisamment pour éclaircir l'urine).
  2. Les boissons pour sportifs conviennent également, puisqu'elles remplacent non seulement les liquides perdus par déshydratation, mais aussi les sels minéraux.
  3. Ne vous privez pas non plus de jus d'orange ni d'autres jus de fruits riches en vitamine C, qui aident le système immunitaire à combattre l'infection.
  4. Les raisins frais hydratent aussi tout en flattant les papilles.
Quelles médicament donner à un enfant ?

En plus des mesures simples qui contribuent à limiter la fièvre (ne pas trop couvrir l'enfant, aérer la pièce, le faire boire le plus souvent possible), des médicaments dits antipyrétiques, dont la plupart sont en vente libre, peuvent être donnés si l'enfant supporte mal la fièvre (perte d'appétit, fatigue importante, inconfort, irritabilité, mal de tête...) ou si celle-ci dépasse 38,5 °C. Le paracétamol est le médicament le plus utilisé ; l'ibuprofène est également courant, mais il doit être évité dans certains cas (dont la varicelle). L'aspirine est de moins en moins préconisée et ne doit être prise qu'après avis médical. Ce médicament est déconseillé chez l'enfant en cas d'infection virale (varicelle, grippe, notamment) car il peut dans ce cas être à l'origine d'une infection rare mais grave, le syndrome de Reye.
Choisissez des préparations correspondant au poids de votre enfant, ne donnez qu'un type d'antipyrétique, respectez la posologie et les intervalles entre chaque prise.
Consultez un médecin si l'enfant présente des signes inquiétants ou si la fièvre persiste.

Remède de bonne femme

<< Il faut nourrir un rhume et affamer une fièvre >>, dit le dicton. Oubliez ce mythe et ne vous privez surtout pas de nourriture quand vous avez justement besoin de toutes vos forces. Même si vous n'avez pas envie de manger, forcez-vous à absorber un peu de bouillon de poulet ou tout autre nourriture susceptible de favoriser la guérison.

Appelez votre médecin si votre température atteint 39,5 °C, ou si une fièvre de plus de 38,5 °C dure depuis 2 jours. Consultez systématiquement un médecin en cas de fièvre chez un bébé de moins de 6 mois. Voyez également un médecin dès le début si la fièvre est assortie d'un état de somnolence extrême, d'un souffle court, de brûlures urinaires, de traces rouges aux abords d'une blessure ou d'une sensibilité à la lumière. Contactez les urgences si la fièvre s'accompagne d'une raideur de la nuque, de violents maux de tête ou d'une éruption de points rouges qui ne s'atténue pas même si vous appliquez un verre dessus.

Sans Cellulite