Que Recherchez-Vous ?

Chargement...

Vidéo MOTIVATION par Kerim Y.

jeudi 20 juin 2013

Canal carpien : 16 remèdes pour soulager la douleur de ce syndrome

Le syndrome du canal carpien se caractérise par des douleurs dans le poignet et/ ou des fourmillements dans les mains, qui sont dus à un rétrécissement du canal carpien entraînant une compression du nerf médian au niveau du poignet. Il existe des traitements médicamenteux et chirurgicaux mais dans un premier temps, il existe différentes mesures (exercices, compléments alimentaires, pose d'une attelle...) qui peuvent soulager la douleur. Si des mouvements répétitifs des mains ou des doigts sont en cause, essayez de les interrompre pendant quelques jours, puis ménagez-vous des pauses pour massez votre main et faire quelques exercices de renforcement que je vous partagerai à la fin de mon article.

Canal carpien : ce qui ne va pas ?

Situé à l'intérieur du poignet, le canal carpien est un passage étroit que traversent les tendons d'articulation des doigts et le nerf médian, qui contrôle les mouvements et la sensibilité d'une partie de la main. Un gonflement des tendons, due à une inflammation, peut entraîner une compression du nerf médian. Les mouvements de mains répétitifs sont très souvent en cause dans le syndrome du canal carpien, mais il existe d'autres facteurs (grossesse, arthrite, diabète, hypothyroïdie, surpoids...). Les femmes sont plus souvent atteintes que les hommes. Les symptômes sont un engourdissement ou des fourmillements  dans les doigts, des douleurs dans les poignets et l'avant-bras, pouvant irradier jusqu'au cou et aux épaules, une faiblesse musculaire dans la ou les mains.

Comment soulager la douleur ?

  1. Pour réduire rapidement la douleur et l'inflammation, rafraîchissez vos poignets à l'aide de glaçons enveloppés dans une serviettes fine. Appliquez pendant environ 10 minutes. Répétez environ toutes les heures.
  2. La chaleur peut également apaiser la douleur en détendant les muscles. Baignez vos mains et poignets dans une eau tiède à chaude pendant 12 à 15 minutes chaque soir avant de vous coucher. Ne poursuivez pas ce traitement si vos symptômes s'aggravent : la chaleur peut aussi accroître la pression exercée sur cette zone.
  3. Deux fois par jour, frictionnez vos poignets avec une pommade à l'arnica. Cette plante réputée pour ces propriétés anti-inflammatoires contribue à soulager la douleur. Appliquez une noisette de pommade sur la face interne du poignet, puis massez la zone avec l'autre pouce jusqu'à la base de la paume. Répétez matin et soir jusqu'à l'atténuation des symptômes.
  4. Nombre de personnes constatent que des rotations rapides du poignet les aident à réduire leurs symptômes, en particulier la nuit.
  5. Portez une attelle la nuit. On sait que la douleur survient surtout la nuit et le matin au réveil. De plus, pendant le sommeil, la main et le poignet peuvent être repliés sous l'oreiller, ce qui exerce une pression sur la zone sensible. Une attelle maintient les doigts dans une position neutre et soulage la pression sur le nerf médian. Vous en trouverez en vente dans les pharmacies , mais il est important de prendre la bonne taille et de la porter correctement. Demandez conseil à votre pharmacien.
  6. Vous pouvez aussi avoir besoin de porter une attelle en journée, surtout si votre travail exige une importante motricité de la main.
Des compléments bénéfiques
  1. La broméline, une enzyme dérivée de l'ananas, peut contribuer à atténuer la douleur. La dose moyenne recommandée se situe entre 250 et 500 mg trois fois par jour pendant la crise. Réduisez la dose de moitié lorsque la douleur s'atténue. Les préparations du commerce ne sont pas toutes efficaces : vérifiez la teneur du complément en broméline. Prenez les gélules ou comprimés entre les repas, car la digestion diminue leur effet.
  2. Le millepertuis, plus connu en tant qu'antidépresseur, possède également des vertus réparatrices pour les nerfs endommagés, tout en réduisant la douleur et l'inflammation. Prenez jusqu'à 250 mg d'extrait à 0.3 % d'hypéricine trois fois par jour. Si vous ne constatez aucune amélioration au bout de deux semaines, prenez-en 300 mg trois fois par jour. ATTENTION : associer du millepertuis à d'autres médicaments - contraceptif oral ou antidépresseurs, par exemple, est déconseillé ; avant de prendre des préparations à base de cette plante, renseignez-vous auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.
  3. Prenez une cuillerée à café d'huile de graine de lin chaque jour, sachant que les effets ne se feront sentir qu'au bout de 2 semaines. L'huile de graine de lin est riche en acide gras oméga-3, qui réduisent l'inflammation. Pour une meilleure absorption, prenez-la avec de la nourriture. Vous pouvez le mélanger à du jus d'orange ou l'ajouter à la vinaigrette.
  4. Le curcumine est un composant anti-inflammatoire que l'on trouve dans le curcuma. Dans la médecine ayurvédique - née en Inde, cette épice constitue un remède de longue date contre la douleur et l'inflammation. Mais l'épice seule n'apporte pas le même bénéfice qu'un complément. Choisissez-en un qui contient 95 % de curcumine et prenez 300 mg trois fois par jour, au moment des repas.
  5. Essayez le magnésium à raison de 300 mg deux à trois fois par jour. Ce minéral intervient dans la fonction nerveuse et la détente musculaire. La prise d'un complément est conseillée si vous ne consommez pas beaucoup d'aliments riches en magnésium : céréales complètes, noix, légumineuses, légumes à feuilles vert foncé, crustacés. La forme la plus simple à absorber est le citrate de magnésium, dont le seul effet secondaire est de rendre les selles plus liquides. Si c'est la cas, réduisez la dose ou essayez la gluconate de magnésium, qui a moins d'effets sur le tube digestif.
B comme bénéfique ?

Selon certains chercheurs, le syndrome du canal carpien serait dû à un manque de vitamine B6, ce qui justifie le recours à des compléments - cette vitamine est d'ailleurs le complément le plus prescrit dans cette indication. Toutefois, d'autres spécialistes remettent en cause l'efficacité de ce traitement, qui peut par ailleurs provoquer de graves troubles nerveux en cas d'apport trop élevé (supérieur à 200 mg par jour) sur une longue période. Quoi qu'il en soit, l'apport complémentaire raisonnable en vitamine B6 a des effets bénéfiques, notamment sur l'entretien des tissus nerveux et la stimulation des impulsions nerveuses des mains. Pour ne prendre de risques, consommez de grandes quantités d'aliments riches en vitamine B6 : blanc de poulet, germes de céréales, riz complet, saumon, légumes verts et jaunes d'œuf, entre autres. Si vous souhaitez essayer un complément, prenez jusqu'à 50 mg de vitamine B6 par jour en plusieurs prises jusqu'à l'amélioration des symptômes. Si vous désirez poursuivre le traitement, réduisez la dose quotidienne à 10 mg par jour.

Les règles du travail sur ordinateur
  1. Si vous passez beaucoup de temps devant un ordinateur, réglez votre siège et la distance du clavier. Vos bras doivent former un angle de 90° afin que vos poignets restent parallèles au sol. Cette règle est également valable pour vos genoux. Et n'oubliez pas de maintenir le dos droit, sans relâcher vos épaules vers l'avant.
  2. Évitez d'avoir les poignets pliés vers le haut (pour manier la souris). Si vous pouvez abaisser votre clavier, positionnez-le afin que les touches se situent légèrement plus bas que vos poignets : vous devez pouvoir laisser tomber le bout de vos doigts de manière à ce qu'ils reposent légèrement sur les touches.
  3. Tapotez les touches du clavier plutôt que de les marteler. Moins vous exercez de pression, mieux c'est.
  4. Un repose-poignet, disponible dans la plupart des magasins de fournitures de bureau, peut être très confortable et utile.
  5. Équipez-vous d'un clavier ergonomique, conçu pour que les mains prennent appui naturellement et que les doigts tombent en douceur sur le clavier. La pression nécessaire pour taper sur les touches est beaucoup moins importante qu'avec un clavier classique.
Demandez conseil à votre médecin si les symptômes perturbent vos activités quotidiennes. Un syndrome de canal carpien non traité peut, à terme, réduire votre capacité de préhension et entraîner une douleur importante dans vos avant-bras ou vos épaules. De plus, le médecin devra s'assurer que la douleur au poignet n'est pas associée à une maladie générale (arthrite, diabète, hypothyroïdie).

La saviez-vous ? 

Le syndrome du canal carpien est en partie causé par la répétition de mêmes mouvements manuels. Cela explique sa plus grande fréquence dans certaines professions (caissiers, menuisiers, assembleurs à la chaîne, opérateurs de saisie, pianistes...). C'est son lien probable avec l'ordinateur qui l'a fait connaître du grand public.

Voici quelques photos que j'ai pris d'un de mes livres, les gestes qui soulagent.

Lorsque vous utilisez un ordinateur et que votre travail implique un mouvement répétitif de la main, il est essentiel d'effectuer des exercices d'étirement. Essayez de vous arrêter 15 minutes toutes les 2 heures environ. Levez-vous, détendez vos épaules et secouez les bras pour relaxer vos poignets et rétablir la circulation. Fermez chaque main, serrez les poings quelques secondes, puis ouvrez en séparant les doigts et en les écartant le plus possible. Répétez quatre fois. Dès que possible, faites les exercices que vous verrez sur les photos suivantes. 


Étendez le bras gauche droit devant vous et pliez le poignet vert le haut. Placez les doigts de la main droite contre la paume de la main gauche et ramenez-les doucement vers vous. Gardez cette position en comptant jusqu'à 10. Changez de main.

Étendez le bras gauche et serrez la main. Recouvrez le poing avec la main droite et tirez doucement vers le bas. Gardez cette position en comptant jusqu'à 10. Changez de main.

Étendez le bras gauche devant vous, paume vers le haut, puis pliez le poignet vers le bas. En plaçant la main droite sur les jointures de la main gauche, tirez doucement la main vers vous. Gardez cette position en comptant jusqu'à 10. Changez de main.

Placez un élastique au bout des doigts légèrement disjoints. Écartez lentement les doigts puis refermez-les, en continuant à opposer une résistance à l'élastique. Répétez 10 fois.

Sans Cellulite