Que Recherchez-Vous ?

Chargement...

Vidéo MOTIVATION par Kerim Y.

mercredi 19 juin 2013

Calculs rénaux : 14 remèdes pour les chasser et les prévenir

On dit que la douleur provoquée par l'évacuation d'un calcul dans les reins est comparable à celle d'un accouchement. Vrai ou faux, vous aurez probablement envie de prendre des antidouleurs pour éviter d'avoir à le vérifier par vous-même. Vous pouvez aussi soulager la gêne en plaçant une bouillotte sur la zone douloureuse. Ensuite, c'est une question de patience. Les calculs peuvent aussi bien s'évacuer en quelques heures qu'en quelques jours.
Heureusement, il existe des moyens d'accélérer un peu le processus. 


Calculs rénaux : ce qui ne va pas ?

Les calculs rénaux résultent de l'accumulation de sels minéraux qui se cristallisent dans le système urinaire. Leur taille varie du grain de sable au caillou suffisamment gros pour empêcher l'évacuation de l'urine. Leur présence entraîne une douleur très vive dans le dos, le bas de l'abdomen et l'aine, qui peut donner la nausée. La plupart des calculs rénaux sont composés d'oxalate de calcium. La formation de calculs serait liée à plusieurs facteurs de risque : prédisposition héréditaire, déshydratation chronique, infections urinaires répétées, mode de vie sédentaire, dysfonctionnement du métabolisme du calcium.

Comment chasser le problème ?

  1. Pour évacuer un calcul dans la vessie, efforcez-vous de boire au moins 3 litres d'eau par jour. Pour être sûr d'absorber suffisamment d'eau, observez votre urine : elle doit être claire (très diluée) et sans aucune trace de coloration jaune.
  2. Pendant la crise, buvez le plus possible d'infusion de pissenlit. Le pissenlit est un diurétique puissant : il stimule la circulation sanguine à travers les reins, ce qui favorise l'écoulement de l'urine et contribue à évacuer le calcul. Pour préparer la boisson, ajoutez deux cuillerées à soupe de pissenlit séché à une tasse d'eau bouillante. Laissez infuser 15 minutes, puis buvez.
  3. Essayez de boire deux à trois tasses d'infusion de buchu. Comme le pissenlit, cette plante possède des propriétés diurétiques susceptibles d'aider à évacuer et à prévenir les calculs rénaux. Mettez un sachet (2 g) de buchu dans une tasse d'eau bouillante et buvez une tasse trois fois par jour avant les repas.
Un peu de mouvement
  1. Lorsque l'on souffre d'un calcul rénal, le moindre mouvement peut se révéler douloureux. Toutefois, si vous vous sentez capable de marcher un peu, n'hésitez pas à le faire. Vous débloquerez peut être ainsi la situation. En dépit de la douleur, il est possible que le calcul s'évacue plus rapidement si vous continuez à bouger.
Mieux vaut prévenir que guérir
  1. La mesure la plus importante pour prévenir les calculs rénaux est la même que celle qui contribue à les évacuer rapidement : boire suffisamment de liquides. Si vous êtes sujet à cette affection, buvez chaque jour au moins 8 à 10 verres d'eau. Plus vous buvez, plus vous diluez les substances qui forment les calculs. Choisissez des eaux peu minéralisées ou légèrement bicarbonatées. Évitez les eaux minérales riches en sodium et en calcium.
  2. Adoptez un régime alimentaire pauvre en sel pour réduire le taux de calcium dans vos urines (les ions de sodium et de calcium sont engagés dans le même processus métabolique), ce qui limitera le risque de formation de nouveaux calculs. Ne mettez pas de salière à table et pensez au sel ajouté dans les aliments : les produits de restauration rapide, les soupes en boîte, les biscuits apéritifs et d'autres aliments industriels sont souvent très salés. Lisez attentivement les étiquettes. L'objectif est de ne pas dépasser 6 g de sel (2 400 mg de sodium) par jour.
  3. Buvez de l'orange ou du citron pressé (environ 200 ml à chaque repas). L'acide citrique contenu dans ces jus fera augmenter le niveau de citrate dans votre urine, ce qui contribue à empêcher la progression de la formation de calculs calciques. En revanche, évitez de manger trop de pamplemousse, car ce fruit favoriserait la formation de calculs.
  4. Le magnésium joue un rôle préventif certain sur les calculs rénaux. Consommez davantage d'aliments qui en contiennent en grandes quantités : légumes à feuilles vert foncé (sauf les épinards et l'oseille), céréales complètes et fruits de mer. Vous pouvez aussi prendre du magnésium sous forme de complément alimentaire (300 mg par jour).
  5. Dopez votre consommation de fruits et de légumes - en particulier de pommes de terre avec la peau, de bananes, d'oranges (et jus d'orange), riches en potassium. Les études montrent que les personnes qui mangent beaucoup de produits frais divisent le risque de calculs rénaux par deux. Si vous souffrez régulièrement de ce problème, demandez l'avis de votre médecin quant à d'éventuels compléments alimentaires de potassium pour éviter ou limiter les crises.
  6. Buvez moins de café. La caféine augmente le taux de calcium dans l'urine, ce qui accroît le risque de formation d'un calcul.
  7. Si vos calculs sont composés d'oxalate de calcium (ce que révélera un examen d'urine), diminuez votre consommation d'aliments riches en oxalates. Parmi ceux-ci figurent la rhubarbe, les épinards, l'oseille, la betterave, le chocolat, le blé complet, les noix (en particulier les cacahuètes), les fraises et les framboises. Évitez aussi de boire du thé, qui contient un taux élevé d'oxalates.
  8. Pour les mêmes raisons, les personnes sujettes aux calculs rénaux doivent limiter leur consommation de protéines animales, dont le métabolisme se traduit par une augmentation des taux d'oxalates et d'acide urique.
  9. Si vous avez déjà souffert de calculs d'acide urique, il est important de maintenir une urine aussi alcaline que possible afin de limiter les récidives. Évitez les aliments qui augmentent le taux d'acidité des urines, comme les anchois ou les sardines.
  10. Maintenez vos apports en calcium sauf en cas de calculs de calcium pur. Ce minéral jouerait un rôle préventif, probablement du fait qu'il s'associe à l'oxalate dans l'intestin et empêche ainsi l'absorption d'oxalate pur par le corps. Parmi les aliments riches en calcium figurent le lait et les produits laitiers (fromage, yaourt, lait fermenté...), les légumes à feuilles vert foncé (brocolis, choux), les amandes. Les compléments de calcium ont un effet comparable si on les prend pendant ou juste après les repas ; en revanche, ils peuvent augmenter le risque de calculs lorsqu'on les ingère entre les repas.
En général, les calculs s'évacuent sans aide médicale, mais comment ne pas appeler un médecin lors d'une première crise ou si la douleur est insoutenable ?
Outre les douleurs, les calculs rénaux se manifestent par des nausées, des vomissements, une urine trouble ou teintée de sang, un besoin d'uriner qui reste vain, une sensation de brûlure pendant les mictions, de la fièvre et des frissons (ce qui peut être le signe d'une infection). Même si vous connaissez déjà le phénomène, appelez un médecin lorsque la douleur devient insupportable, si vous présentez des signes d'infection ou si le saignement est abondant. Des antidouleurs pourront vous êtes prescrits et une intervention sera peut-être nécessaire pour dégrader ou extraire le calcul.

Sans Cellulite