Que Recherchez-Vous ?

Chargement...

Vidéo MOTIVATION par Kerim Y.

jeudi 6 juin 2013

Boutons de fièvre : 18 remèdes pour stopper la douleur et l'éruption

Lorsqu'un bouton de fièvre (herpès labial ou cutané) apparaît sur la lèvre, on ne souhaite qu'une chose : faire disparaître cette petite lésion aussi inesthétique que vraiment pénible. Une fois le virus contracté, c'est un véritable plan de bataille qu'il faut mettre en oeuvre pour contrer l'envahisseur. Quand vous aurez appris à reconnaître le picotement ou la sensation de brûlure qui annoncent l'arrivée imminente d'un bouton de fièvre, utilisez les remèdes que je vous partage ci dessous pour y faire face !



Boutons de fièvre : ce qui ne va pas ?

Les boutons de fièvre sont provoqués par l'herpès simplex de type I. Ce sont des vésicules douloureuses et remplies de liquide, souvent localisées près des lèvres, mais qui peuvent prendre la forme d'ulcérations à l'intérieur de la bouche. Il suffit de contracter le virus une fois pour le voir réapparaître. Une sensation de picotement autour de la bouche annonce l'arrivée de la lésion, 1 ou 2 jours plus tard. Des vésicules douloureuses apparaissent, gonflent, puis se rompent et forment une croûte jaunâtre qui disparaît en 7 à 10 jours. Les principaux facteurs déclenchants sont l'exposition au soleil, le stress, les règles chez la femme et la fatigue.

Les premiers secours

  1. Appliquez de la glace directement sur la lésion. Elle réduira le gonflement et soulagera provisoirement la douleur. Si vous utilisez cette tactique suffisamment tôt (dès les premiers picotements), vous aurez plus de chance de réduire l'inportance du bouton.
  2. Vous pouvez aussi utiliser de l'aspirine qui apaisera la douleur et, peut-être, accélérer la guérison. Une étude dont les résultats ont été publiés dans le magazine Annals of Medecine suggère qu'une dose de 150 mg d'aspirine par jour (en deux sachets de 75 mg) réduit la durée d'activité d'un herpès de 50 %.
Combattez le virus
  1. Des études ont montré que la lysine (un acide aminé) peut contribuer à guérir les boutons de fièvre en inhibant le développement du virus Herpès simplex 1, responsable de l'herpès labial. Lors d'une crise, prenez 3 000 mg par jour jusqu'à la disparition de la lésion.
  2. Les phytothérapeutes conseillent souvent la mélisse pour traiter les boutons de fièvre. Son huile essentielle contient des substances qui inhibent le virus. Une étude menée en Allemagne a montré que les personnes sujettes aux accès récurrents d'herpès labial constataient une diminution de la fréquence de leurs éruptions, voire une disparition, en appliquant régulièrement une pommade à la mélisse. Cette crème est disponible dans les magasins de produits diététiques. Á appliquer souvent que nécessaire.
  3. Á l'aide d'un bâtonnet ouaté, tamponnez la lésion de teinture de myrrhe jusqu'à dix fois par jour. La myrrhe attaque directement le virus responsable de l'herpès. Vous en trouverez dans les magasins de produits diététiques.
  4. Mélangez de l'huile essentielle d'arbre à thé et de l'huile d'olive en quantités égales. Appliquez sur la lésion deux ou trois fois par jour. L'huile d'arbre à thé est un puissant antiseptique naturel.
  5. Dans certains cas, la bactérie Lactobacillus acidophilus, présente dans des produits laitiers à base de ferments actifs (laits fermentés), pourraient prévenir la récurrence des boutons de fièvre.
  6. L'aciclovir (Zovirax ®) est une crème antivirale vendue sans ordonnance. Veillez à en avoir en permanence dans votre armoire à pharmacie car il est important de l'utiliser dès la première sensation de picotement annonçant l'arrivée d'un bouton de fièvre. Appliquez la crème cinq fois par jour pendant 5 jours. Au minimum, ce médicament réduit la durée de la lésion ainsi que la douleur, au mieux, il stoppe la progression de l'éruption.
Renforcez vos défenses
  1. Pendant une crise, prenez une gélule de 300 mg d'échinacée quatre fois par jour. Selon des études, cette plante stimule la capacité du système immunitaire à combattre le virus.
  2. Chaque jour, en plusieurs prises, prenez 1 000 mg de quercétines, un flavonoïde qui stimule l'immunité. Une étude publiée dans le magazine américain Journal of medical Virology a révélé que ce complément était susceptible d'accélérer la guérison des lésions. Il est disponible dans les magasins de produits diététiques et sur internet.
Il ne faut pas craquer
  1. Après l'apparition de la croûte, appliquez de la vaseline pour empêcher de se crevasser et de saigner. Toutefois, veillez à ne pas transmettre le virus au contenu du pot : au lieu d'utiliser votre doigt, servez-vous d'un bâtonnet ouaté, à renouveler à chaque utilisation.
Mieux vaut prévenir que guérir

  1. Si vous avez plus de trois poussées d'herpès par an, essayez de prendre chaque jour un complément de lysine à titre préventif. La dose conseillée est de 500 mg par jour.
  2. Ne consommez pas d'aliments riches en arginine, un acide aminé essentiel dont le virus de l'herpès dépend pour se développer. Évitez le chocolat, le cola, la bière, les légumineuses, les fruits secs oléagineux (cacahuètes, noix de cajou, amandes et noix), la gélatine et certaines céréales comme le riz brun ou l'avoine.
  3. Prenez 15 mg de zinc chaque jour. Des études in vitro (en éprouvette) ont montré que ce nutriment bloque le développement du virus. Le zinc stimule également le système immunitaire, tout en renforçant le tissu de surface des lèvres et de l'intérieur de la bouche, ce qui décourage l'installation du virus.
  4. Essayez d'éviter tout ce qui semble déclencher une poussée. Vos boutons de fièvres apparaissent-ils après une exposition au soleil ou lors de périodes de stress ? Une fois les facteurs identifiés, arrangez-vous pour échapper aux situations favorisant l'apparition du virus.
  5. Utilisez un baume à lèvre contenant un facteur de protection solaire (SPF) de 15 au minimum. Lors d'une étude menée auprès de personnes atteintes d'herpès récurrent, celles qui ne se protégeaient pas les lèvres avaient plus de risque de développer un bouton pendant une exposition prolongée au soleil.
  6. Les boutons de fièvre sont contagieux. Évitez de toucher les vésicules, lavez-vous les mains après avoir appliqué une crème et n'embrassez pas votre partenaire pendant la durée de l'éruption. En général, la transmission du virus se fait par contact direct avec la salive d'une personne infectée. Si un membre de la maison a de l'herpès, ne mélangez pas les serviettes, les verres et les brosses à dents.
  7. Lorsque vous avez un bouton de fièvre, évitez de vous toucher les yeux. La transmission du virus aux yeux peut provoquer une infection pour la vue (infection oculo-herpétique).
Consultez un médecin s'il s'agit de votre première crise, si vos lésions durent plus de deux semaines ou si vous présentez plus de quatre poussées par an. Votre médecin vous prescrira peut-être de l'aciclovir par voie orale, disponible uniquement sur ordonnance. Il vous demandera si vos lésions sont accompagnées de fièvre, d'un gonflement des ganglions ou de symptômes grippaux, ou encore si la douleur vous empêche de manger ou de vous brosser les dents. Enfin, si vous ressentez une douleur oculaire ou développez une sensibilité à la lumière, cela peut signifier que vos yeux sont contaminés. Consultez rapidement un médecin : votre vue peut-être en danger.

Sans Cellulite