Que Recherchez-Vous ?

Chargement...

Vidéo MOTIVATION par Kerim Y.

dimanche 5 mai 2013

Le lendemain d'alcool : 14 remèdes pour dire non à la gueule de bois

Je ne boirai plus jamais d'alcool. C'est ce que vous vous êtes promis la dernière fois que vous vous êtes réveillez avec un mal de tête lancinant et l'estomac en charpie. Un premier conseil : si vous aviez vraiment envie de vomir, faites-le ! Le vomissement est une façon, pour l'organisme de se débarrasser des toxines. Si votre mal de tête est insupportable, prenez de l'aspirine ou de l'ibuprofène, mais éviter le paracétamol, qui risque d'attaquer le foie si vous avez trop bu. Essayez enfin les remèdes et astuces que je vous suggère ;)

Le lendemain d'alcool : ce qui ne va pas ?

Le foie transforme l'alcool en différentes enzymes, dont certaines sont responsables des douleurs gastriques et des vomissements du lendemain. Pour évacuer ces toxiques, produits de la dégradation de l'alcool, les reins éliminent aussi de l'eau, ce qui explique l'augmentation de la diurèse (le volume d'urine) et la déshydratation. Avec la dilatation des vaisseaux sanguins induites par l'alcool, ces pertes d'eau sont à l'origine des mots de tête. Enfin, l'alcool augmente l'acidité du sang (acidose), d'où les suées, les nausées et les ralentissements des réflexes.

Premiers soins


  1. Au saut du lit, buvez deux verres d'eau pour vous réhydrater.
  2. Ensuite, buvez un grand verre de jus de pamplemousse, d'orange ou de tomates. Les jus de fruits sont riches en fructose, un sucre qui accélère l'élimination de l'alcool. Si vous êtes trop nauséeux pour absorber des jus de fruits, essayez un soda au cola qui peut calmer les troubles gastriques.
  3. Si vous êtes un adepte du café, buvez-en une ou deux tasses dès que vous vous en sentez capable. La caféine est un vasoconstricteur – elle ressert les vaisseaux sanguins, alors que l'alcool provoque une vasodilatation à l'origine du mal de tête. N'en abusez pas, toutefois, car la caféine est aussi un diurétique, ce qui peut aggraver la déshydratation due à l'alcool (les reins produisent plus d'urine pour éliminer les toxines de l'alcool).
  4. Le kudzu est une plante couramment utilisée en médecine traditionnelle chinoise. Elle est généralement consommé sous forme de « tisane du lendemain », mais elle est également préconisée dans les cures de désintoxication à l'alcool. On peut la prendre sous forme de décoction, de gélule ou d'extrait fluide. Suivez le mode d'emploi spécifié sur l'étiquette.
Régime de convalescence 
  1. Une fois que vous aurez surmonté les nausées, préparez-vous une soupe de poulet ou un simple bouillon de légumes. L'une comme l'autre aident l'organisme à reconstituer les réserves de sels et de potassium épuisées par l'alcool.
  2. Le milk-shake à la banane est aussi un excellent remède pour refaire le plein de potassium et d'autres éléments nutritifs éliminés dans les urines. Mixez une demi-tasse de lait, une banane et deux cuillerées à café de miel riche en fructose.
  3. Lorsque vous vous sentirez suffisamment d'aplomb, prenez un repas léger – fruits frais, miel et pain grillé. Les fruits et le miel apportent du fructose. Gardez les croissants pour un autre jour.
L'homéopathie  à la rescousse
  1. Nux vomica, un remède homéopathique, est considéré comme un antidote à la gueule de bois. Faites fondre trois granules de Nux vomica 9 CH sous la langue toutes les quatre heures (trois fois par jour).
Bougez !!
  1. Même si tout vous incite à rester au lit, vous vous sentirez mieux si vous vous forcez à marcher d'un pas vif où a faire un petit jogging. L'exercice stimule la production d'endorphine, une substance aux propriétés antalgiques produite par certaines cellules du cerveau. À terme, l'abus d'alcool peut inhiber la synthèse des endorphines par l'organisme.
Mieux vaut prévenir que guérir
  1. Avant de vous rendre à une soirée où vous risquez de boire un peu trop d'alcool, mangez quelque chose – si possible des aliments gras. En tapissant les parois intestinales, les graisses ralentissent l'assimilation de l'alcool, et limite donc le risque d'ivresse qui réduit l'éventualité d'une gueule de bois le lendemain.
  2. Si vous devez choisir entre plusieurs alcools forts, optez pour de la vodka ou du gin plutôt que pour du whisky, du rhum ou du cognac. Si vous buvez du vin, prenez plutôt du blanc. Les alcools clairs, comme la vodka, ne contiennent pas de congénères, des composés chimiques qui accentuent les nausées et le mal de tête du lendemain. Quant au vin blanc, il en renferme moins que le vin rouge.
  3. Buvez lentement. L'organisme élimine l'alcool à un rythme régulier d'environ 30 ml par heure (la capacité d'élimination varie toutefois d'une personne à l'autre).
  4. Alternez alcool et autres boissons – eau gazeuse, jus de fruits et autres boissons sans alcool.
  5. Évitez le champagne et les autres boissons alcoolisées pétillantes (gin tonic ou rhume–coca, par exemple). Les bulles accélèrent le passage de l'alcool dans le sang
Même sans soins, une gueule de bois ne devrait pas durer plus de 24 heures. Si vous ne vous sentez pas mieux au-delà de ce délai, appelez un médecin. Si vous ne vous souvenez plus de rien, ou si vous êtes coutumier des gueules de bois, vous avez peut-être un problème d'alcoolisme. Parlez-en avec votre médecin pour envisager un traitement.

Remède de bonnes femmes

On dit parfois que la meilleure solution est de traiter le mal par le mal, autrement dit de boire un petit verre d'alcool le lendemain. Hélas, c'est faux. En buvant de l'alcool pour surmonter une gueule de bois, vous ne feriez que prolongez votre calvaire. Renoncez-y.

Sans Cellulite